Les différentes disciplines du longboard



La pratique du longboard se décline en différentes disciplines. Ainsi, nous allons parler de freeride, de downhill, de dancing ou encore de cruising... Chacune des disciplines du longskate dispose de ses spécificités, se pratique sur certains types de terrains et nécessite un matériel adapté et plus ou moins pointu. 


Attention, il est important d'avoir à l'esprit qu'en longskate, il n'existe pas de règles établies au sujet du matériel. En effet, il n'existe pas une taille ou un type de planche uniquement dédié à une discipline. Naturellement, une longboard d'1m50 de long sera adaptée au dancing et fortement déconseillée pour le downhill mais le plus important est d'être à l'aise sur sa board. Pour cela, certains riders privilégient une planche avec du flex, là où d'autres recherchent de la rigidité ou des roues tendres alors que les derniers utilisent des roues dures sur le même spot.

Dans chacune des rubriques de notre guide, nous effectuons donc une sélection de matériel pour vous aider à vous orienter sans avoir la prétention de détenir une vérité absolue.

Voici donc une présentation des disciplines principales que l'on peut pratiquer en longboard et une sélection de planches et pièces que nous jugeons adaptées à chaque activité.


Le Cruising

Il s'agit tout simplement d'effectuer tout type de déplacement avec sa longboard sur le plat ou des pentes légères. Il ne s'agit ni plus ni moins que de prendre du plaisir en se baladant avec sa longboard. Il y a également un aspect pratique vu que, comparé à la marche à pied, l'on va gagner beaucoup de temps en évoluant avec un longskate.

Pour ce type de pratique, un grand nombre de planches conviendra mais si vous voulez disposer de beaucoup de maniabilité, nous conseillons une planche inférieure à 40" (101 cm) et des roues de 70 mm. Pour une bonne accroche, optez pour une dureté de roue de 78a à 80a. Pour ce qui est des trucks, selon la largeur de la planche, 150 mm à 180 mm.


Le Carving

Cette discipline, très accessible, consiste à réaliser des virages rapprochés dans des pentes faibles à modérées. La façon dont ces virages sont effectués permet de gérer sa vitesse. De longues courbes très appuyées en envoyant son poids à l'opposé de sa trajectoire permettront de ralentir de façon conséquente. A l'inverse, de petites courbes successives en utilisant la relance de sa planche à chaque sortie de virage (pumping) permettent de prendre de la vitesse. 


Le Dancing


Le dancing consiste à effectuer des enchainements de figures en se déplaçant sur sa longboard à des vitesses faibles à modérées. Cette pratique nécessite donc une planche stable et longue pour disposer d'une belle zone d'évolution. Pour le dancing, on vous conseille d'utiliser une longboard de plus d'1 m de long.


Le Freestyle et le Street

Il s'agit de réaliser tout type de tricks avec ou sans module. Ollies, varials, kickflips mais aussi boardslides ou grinds, en freestyle tout est permis. On utilisera des planches maniables, disposant d'un kick tail et parfois également kick nose (arrière et avant de la longboard relevés). Des roues au diamètre et à la largeur réduite permettront de disposer d'une longboard joueuse.


Le Freeride / Slide

Le longboard freeride consiste à se lancer dans des pentes de tout type sans avoir comme unique objectif la vitesse. L'idée est de se faire plaisir en prenant les virages et en effectuant des slides, parfois associé à des figures (exemple : slide + rotation de la longboard en varial), ou simplement de grandes courbes. Comme dans beaucoup d'autres sports de glisse, le freeride, c'est la libre expression du rider avec comme unique objectif les sensations et le plaisir !

Longboard Freeride

Le choix du matériel est donc large. On pourra, par exemple, se diriger vers des planches avec un montage drop through pour une bonne stabilité et du contrôle dans les slides. Certains opteront pour une longboard avec du flex pour disposer d'une bonne relance et de confort, d'autres préfèreront une board rigide en Top Mount pour plus de performance...  

Même s'il s'agit désormais d'une discipline à part entière, le slide fait souvent partie intégrante du longboard freeride car il ouvre un grand nombre de possibilités, notamment pour la maîtrise de sa vitesse. Pour pouvoir décrocher facilement en slide, il vous faudra des roues de duro 82a à 86a avec lèvres arrondies. En effet des roues trop tendres, offriront une bonne tenue de route mais seront peu adaptées aux slides.


Le Downhill / la Race

longboard Downhill

Certainement la discipline du longboard la plus radicale. On monte en haut d'une pente, souvent d'un col, et on descend à pleine vitesse en gérant chaque virage de façon optimisée pour freiner le minimum. Le longboard downhill requiert un ensemble de protections, incluant un casque intégral et une combinaison. Dans la mesure où les riders pratiquants le downhill dépassent régulièrement les 100 km/h, il est capital de ne pas lésiner sur les protections. En race, c'est la même chose à plusieurs, le premier arrivé en bas a gagné !

Pour ce type de pratique, on va utiliser des planches de longboard rigides voire très rigides, en top mount ou drop through avec du concave pour un calage des pieds optimal et une longueur de 35" à 43". On choisira des roues de 70 à 80 mm de dureté 75a à 80a pour disposer d'une très bonne tenue de route.


Le Slalom

Comme son nom l'indique, le principe est de slalomer entre des plots en effectuant le meilleur temps. Cette discipline du longboard demande de l'équilibre et une grande précision. On utilise habituellement des planches très reactives et des trucks permettant beaucoup de contrôle.



> Voir le guide : Choisir sa longboard

> Voir le guide : Choisir ses roues de longboard

Retour à l'accueil du Guide Longskate